La barbe de l’ermite, une petite histoire à méditer.

Aujourd’hui je voulais partager l’histoire de l’ermite et de sa barbe. C’est un passage d’un conte Soufi: « La conférence des oiseaux » de Farid al-Din Attar (1142-1220) traduction Jean-Claude Carrière (éditions Albin Michel – 2008)

A méditer…

Dans le désert, les oiseaux rencontrent l’ermite…

« Ermite:…J’ai tout abandonné, absolument tout, je suis venu ici et depuis ce jour je cherche la réponse à cette question.

oiseau

Colombe

Héron: Et tu n’as rien trouvé?

Ermite: Rien

Oiseau exotique: En attendant comment vis-tu dans le désert?

Ermite: Je réfléchis comme vous voyez. (…il reste un instant silencieux..il peigne sa longue barbe…)

Tout à coup, la Colombe se met à rire. L’ermite la regarde avec surprise et lui demande:

Ermite: Pourquoi ris-tu?

Colombe: Je ris parce que je sais pourquoi.

Ermite: Pourquoi quoi?

Colombe: Pourquoi tu n’as pas trouvé la réponse.

Ermite: Et pourquoi je n’ai pas trouvé la réponse?

Colombe: Parce que tu ne penses pas à ta question.

Ermite: Moi? Mais je ne pense qu’à ça!

Colombe: Erreur. Tu ne penses qu’à ta barbe.

oiseau

« Tu ne penses qu’à ta barbe. »

Ermite: Tu as raison. Je vois que tu as raison. Tu as absolument raison. … En me regardant dans ce mica, je vis que j’avais une barbe magnifique. Alors vite je ramassai un bout de bois, je le taillai pour en faire un peigne et je me mis à la soigner! (…il se lève et commence à s’arracher la barbe et à jeter les poils de tous côtés:)

Ermite: Mais c’est fini! vous allez voir: je vais l’arracher cette sale barbe!…je l’arrache! Je la jette! Le vent l’emporte§ Bientôt je n’aurai plus de barbe! Plus du tout! Plus un poil de barbe!

A ce moment la colombe se remet à rire. L’ermite s’arrête interloqué, la regarde et lui demande:

Ermite: Pourquoi tu ris?

Colombe: Pourquoi je ris? Parce que maintenant encore tu ne penses qu’à ta barbe!

oiso

Les oiseaux éclatent de rire.

Tous les oiseaux éclatent de rire. Ils laissent l’ermite seul dans le désert, désorienté, au milieu des débris de sa barbe. »

Pour avoir accès au conte dans son intégralité:

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.