Archives pour l'étiquette émotions

Quand on abandonne les rôles…

Nous avons tous des rôles, du métier que l’on fait à celui que l’on adopte avec ses amis, ses voisins, ses enfants…Des rôles que l’on se donne ou que l’on s’est laissé donner..Chaque rôle est différent et conditionné.

Un moyen de s’adapter:

L’adulte adapté à la société va se montrer sous tel ou tel aspect. Il souhaite correspondre aux règles sociales, aux conditionnements éducationnels.

Personnellement, je suis connue pour ce que je fais dans mon métier et pour celui que je faisais avant. Je peux changer la casquette de sens: d’un côté un vétérinaire, de l’autre une réflexo-thérapeute. Je peux aussi prendre le rôle du jardinier, de la femme de maison, de la mère… La problématique c’est que ces rôles nous demande beaucoup d’énergie d’adaptation. Il est également quasi- surhumain de pouvoir mener de front tous les rôles. Alors une solution les abandonner car sinon notre être va se rebeller et crier: Qui suis-je?

Continue la lecture

Des méditations permettant de guérir notre corps.

Afin de mieux se mettre à l’écoute de ce corps, les méditations sont des outils que je pense quasiment incontournables. J’ai déjà abordé certains liens entre le corps et l’esprit, et indiqué que nos émotions ou nos constructions parlent dans notre corps.  Un bel ouvrage également à lire est celui-ci: L’infini pouvoir de guérison de l’esprit selon le bouddhisme tibétain de Tulku Thondup.

 

C’est un bon recueil de divers exercices et de méditations pour aider chacun à se mettre à l’écoute de son corps, de ses émotions et de son esprit.

Continue la lecture

5 Règles diététiques selon la MTC

Les aliments

Voici 5 règles diététiques en MTC

1/ « On doit manger plutôt tôt que tard, lentement que rapidement; peu que beaucoup, la nourriture doit être tiède mais pas chaude, plutôt molle que dure, et salée mais pas trop salée », (Yang Sheng Lu – Recueil des méthodes pour nourrir la vie)

Déjà dans la première des règles diététiques, les repas principaux se situe le matin et le midi , l’estomac ne doit pas être repu, il faut garder une petite sensation de faim, et garder son estomac chaud sans le brûler.

Continue la lecture

A quoi ou « cancer »-je?

Le cancer, une pathologie d’une société en manque de sens, en perte de valeurs et de spiritualité…Quand le questionnement sur notre fonction dans la vie devient trop prenante: à quoi ça sert? à quoi je sers? Cancer (quand sers) -je? Quand notre vécu ne correspond plus à nos idéaux, quand les situations ne sont plus gérables par la raison mais demandent une pause dans notre quotidien pour une introspection et écouter le « symptôme » en nous ou plutôt le « Saint Homme »? Pour se reconnecter avec soi et ses aspirations, ce qui nous fait vibrer et nous maintient dans une dynamique vitale.

Pour enfin ne pas vouloir à tout prix réparer ce corps qui ne fait que crier qu’il y a une inadéquation entre mes pensées, mes émotions et ma réalité et qu’il va falloir non pas changer les pièces de ce véhicule mais s’arrêter un peu et voir ce qu’il a à me dire pour enfin  « Gai Rire » (guérir).

Enfin appréhender ces émotions mal gérées, débordantes ou enfouies qui ne demandent qu’à s’exprimer mais qui font mal. Quand notre capacité à les raisonner se trouve submergée par ce tsunami, notre cerveau archaïque animal cherche une solution de survie et somatise en créant le  « mal à dire » ou la maladie! (http://suckhoe-votre-sante.com/?p=121 )

cancer - je?

cancer – je?

Continue la lecture

La thérapie informationnelle

Le biochamp

Le Biochamp

Le principe de la thérapie informationnelle est de mesurer l’information que dégage notre bio-champ ou champ électromagnétique afin de déterminer une problématique à solutionner.

Nous emmagasinons de nombreuses informations au cours de notre vie et même des concepts ou évènements datant d’avant et pendant la grossesse. Nous vibrons en quelque sorte ces informations.

Continue la lecture

« Se libérer du connu ».

Un peu de littérature, cela faisait longtemps! « Se libérer du connu. »


Une référence en matière de philosophie: Jiddu Krishnamurti!

Il fait suite à mon article sur l’iceberg! (http://suckhoe-votre-sante.com/ne-jugez-pas-le-sommet-de-liceberg/).

Se libérer de nos conditionnements familiaux, sociaux, éducationnels, nationaux, religieux etc… et se connaître pour se libérer de la violence et toucher à la plénitude!

Continue la lecture

Le Hara : à quelques centimètres sous le nombril!

Après avoir abordé l’importance du ventre, il vous sera facile de comprendre pourquoi je vous conseille cet ouvrage: Hara de Karlfried Graf Durckheim

Pour écouter son ventre, il faut pouvoir se « mettre » dans son ventre; faire en sorte que notre mental quitte nos pensées et émotions et acquérir une perception intérieure de la Vie. Le Hara se situe un peu en dessous du nombril, c’est un gros centre vital d’énergie en médecine orientale. Les guerriers japonais se faisaient « hara kiri » pour se tuer: ils se transperçaient le ventre et non le cœur ou la tête!

Continue la lecture

Les émotions à l’origine de nos maladies

Nos émotions à l’origine de nos pathologies:

Comme je l’ai expliqué précédemment, les émotions mal gérées sont les principales génératrices de troubles psychosomatiques et de maladies. Elles se placent même avant les déséquilibres alimentaires. Une études effectuées par le Dr Hamer a étudié les influences des conflits émotionnels non résolus en cancérologie. Il explique que toute émotion mal gérée peut générer une lésion cérébrale entraînant la somatisation sous forme de cancer.

Je vous conseille de vous procurer et de lire « La médecine sens dessus dessous: et si Hamer avait raison? » de Mambretti et Séraphin. Vous l’obtiendrez facilement par le lien ci-dessous.

Cet ouvrage décrit de façon simplifiée les processus mis en œuvre dans de tels cas. Il décrit différents cancers et les conflits émotionnels à leur origine.

Continue la lecture

Les causes de maladies

La « maladie » se définit comme une altération de l’état de Santé. J’ai montré précédemment que la Santé c’est vaste!!

Les causes de maladies du point de vue de l’Occident:

L’Occident voit souvent les causes externes de maladies: attaques de virus méchants et de bactéries infectieuses, intoxications alimentaires et autres… C’est oublier qu’Hippocrate (460 av. J.-C-370 av. J.-C), Père de la médecine, a écrit « Si tu es malade cherche ce que tu as fait pour le devenir ! ».

Continue la lecture